Troubles visuels

LES TROUBLES VISUELS

 

  Deux troubles peuvent survenir :

-mouvements anormaux des yeux (nystagmus). C’est une perturbation de la fixation. Il correspond à des oscillations non contrôlées d’un œil ou des deux. Le nystagmus peut être associé à des sensations de vertige. Ce phénomène peut disparaitre seul ou avec les corticoïdes donnés lors de poussée. Ils  seront efficaces.

-vision double (diplopie). Les deux yeux ne regardent pas au même endroit au même moment. Ce phénomène est du à la déficience de la commande nerveuse du mouvement des yeux.

Des testes peuvent définir les troubles visuels :

Parmis eux :

Test de Hess-Weiss ou appelé également Test de Lancaster : Il permet de faire le diagnostic de l’œil et des muscles atteints, mais aussi de reconnaître les hyper actions musculaires secondaires à la paralysie.

Le sujet porte une paire de lunettes rouge-vert et a la tête placée dans une mentonnière. Sur l’une des faces sont imprimées des lignes rouges formant un quadrillage et les positions diagnostiques de regard sont notées par des numéros écrits en rouge. Le sujet dispose d’une torche lumineuse projetant une flèche rouge sur l’écran qu’on lui demande de placer sur l’un des numéros.

La SEP au niveau du cerveau peut enflammer le nerf optique (névrite optique). Cette inflammation peut entrainer des douleurs derrière le globe oculaire quand celui-ci fait un mouvement.

IRM oculaire

Il faut alors en urgence consulter un ophtalmologiste qui fera un contrôle approfondi de l’œil et de la vue. Ces troubles de la vision sont souvent les signes avant coureurs de la maladie.Si cette diplopie persiste plus de 6 mois après les premiers symptômes, il sera proposé le port de lunettes pour en réduire l’activité. Dans des cas plus extrêmes une chirurgie peut être proposée.

                  Nerf optique souvent touché par une Inflammation pour les sujets atteints par la SEP

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *