Stress,dépression et choc du diagnostique

LE  CHOC DU DIAGNOSTIC

Cause possible de stress et dépression

L’annonce du diagnostic est un choc énorme. Il peut entrainer un désarroi profond du patient. La peur de l’avenir qu’il n’arrive plus à envisager va prendre le dessus. Le sujet étant souvent jeune. Pour les femmes elles peuvent se retrancher sur elle-même pensant que leur vie de femme ne pourra pas s’épanouir avec des enfants.  Pour hommes et femmes leur carrière la semble finie.

Dans ces cas plus particulièrement il existe des contacts à entreprendre impérativement pour vous rassurer vous informer et surtout parler de votre ressenti envers ce diagnostique et la maladie elle-même.

Quelques sites internet reconnus :

La NAFSEP (dans tous les départements renseignez vous)

C’est un service  d’action sociale. Un centre de soins spécifiques pour SEP.

Trois assistantes sociales à l’écoute des malades pour info sur leurs droits, conseils et aides pour leur maintien à domicile.

Conseillés juridiques

Groupes de parole

Création et gestion de centres de soins spécialisés

Informations et documentations sur l’évolution de la recherche et traitements en cours.

NAFSEP
7, ave Albert Durand
31700 BLAGNAC

Tel: 05 34 55 77 00
Fax: 05 61 30 49 73
Mail: nafsep@nafsep.org

site.     jeunes@nafsep.org
Sites:   http://www.nafsep.org
http://www.nafsep-jeunes.org

La ligue Française contre la sclérose en plaque : site de discussion pour les patients, leurs conjoints, leur famille…

www.ifsep.assos.fr

ARSEP : moteur de l’Aide à la recherche sur la SEP en France : www.arsep.org

UNISEP : www.unisep.org

Votre neurologue et votre médecin traitant sont aussi à votre écoute. Des groupes de paroles encadrés par des psychologues vous permettent également de vous exprimer librement.

 

*LE STRESS

Le stress (de l’ancien français déstresse) : c’est  l’ensemble des réponses d’un organisme soumis à des pressions ou contraintes de la part de son environnement. Par extension tous ces événements sont également qualifiés de stress. Dans le langage courant on parle de stress positif ou négatif (distress).

Le stress est différent de l’anxiété, celle-ci est une émotion alors que le stress est un mécanisme de réponse.

Le stress peut entrainer deux réactions différentes :

-L’une peut être source de plaisir et d’excitation

-L’autre peut être  chronique  ce qui engendrera, chez le patient,  diverses maladies psychologiques et physiques.

La différence  entre ces deux situations est due à la façon de canaliser les énergies naturelles devant les situations d’urgence qui se présentent. Tous les individus ne réagiront pas de la même façon face à un évènement commun. Cependant le stress, lorsqu’il devient chronique, peut contribuer de manière importante au mal de vivre, à l’affaiblissement du système immunitaire et à l’apparition de différents troubles et maladies. Il faut essayer de le comprendre et le canaliser en consultant votre neurologue qui vous dirigera et vous conseillera.

Le stress peut inclure des manifestations psychologiques comme la fatigue et la perte/l’augmentation de l’appétit.

Pour créer un stress il faut:

*  une situation comportant des pressions (psychiques) pendant une période prolongée.

*  Les maux de tête, les pleurs, l’insomnie et dormir de manière excessive sont une façon inadéquate de réagir aux pressions causées par le stress.

Les autres causes :

-Un stress physique peut entrainer un stress psychologique et social.

– les changements rapides (positifs ou négatifs)

-les menaces ou les dangers  que l’on peut traverser fondés ou non .c’est à dire qu’ils peuvent nous paraître graves dans le moment présent mais avec du recul le même évènement dans les même circonstances nous paraîtra moindre.

-notre impression justifiée ou non d’avoir à réagir rapidement à la situation. Comme dans la situation de danger certaines impressions nous poussent à des réactions parfois non adaptées au moment présent. Très souvent si l’on repense à cet évènement on se dit j’aurais du faire ceci ou cela et non  ce que j’ai fait.

L e stress peut devenir chronique et entrainer des réactions individuelles ou en chaine qui mèneront à des dérèglements variés selon chaque individu. Entre autre l’on peut remarquer que le stress peut agir sur:

Déficit nutritionnel : boulimie, anorexie, baisse ou manque d’acides aminés, de potassium, de phosphore, de magnésium, de calcium, ou de vitamines B, entre autres.

Déficit immunitaire : Le cortisol que  produit le corps en réponse au stress peut causer un

Affaiblissement du système immunitaire.

Ulcères d’estomac : Le stress peut entrainer l’apparition d’ulcères gastriques. Le stress est aussi reconnu pour jouer un rôle dans les brûlures d’estomac.

Maladies à composante psychosomatique: l’asthme, le psoriasis, l’arthrite rhumatoïde, le syndrome de fatigue chronique, la maladie de Crohn, la fibromyalgie, la migraine, la colite ulcéreuse, le syndrome prémenstruel, l’obésité, etc…

Quelques solutions possibles pour aider à canaliser le stress

                                Relaxation                                                               

   détente par les plantes

 

 

 

 

 

La 1ère solution : parler à son médecin ou à son neurologue  vous aidera. Ils pourront vous proposer de consulter un psychologue. Il faut absolument se sentir en confiance avec la personne que vous consultez afin de pouvoir parler de tout ce qui vous gène dans votre vie ou dans le moment présent. Cette complicité avec votre interlocuteur vous aidera à vous sentir plus apaisé. Vous pourrez ainsi mieux aborder les problèmes engendrés par la maladie.

Apprendre  à se détendre : La méditation et les exercices de respiration sont efficaces pour reprendre le contrôle.

Epuisez le stress par de l’activité physique : faire du sport, jardiner, coudre, peindre, dessiner… entreprendre toute activité qui puisse vous détendre.

Dormir suffisamment mais pas trop : Le manque de repos aggrave le stress, trop de repos aussi : il faut doser justement le sommeil.

Hypnose : Synthèse des techniques orientales de méditation, de yoga et de relaxation occidentale, la sophrologie développe la conscience de façon à harmoniser le corps et l’esprit en chassant peurs, angoisses et tensions.

EMDR : »Eye movement desentization and reprocessing », c’est-à-dire reprogrammation et désensibilisation par le mouvement de l’œil. Cette méthode ressemble à une sorte d’hypnose.

En faisant suivre un pointeur à une personne, on lui fait pratiquer toute une série de mouvements avec les yeux. Cette gymnastique oculaire permettrait d’agir sur les neurones et le cerveau. Ainsi, les blessures des traumatismes vécus dans l’enfance s’estomperaient.

Rechercher de l’aide : se confier, demander de l’aide à la famille, aux amis voir à des professionnels compétents peut aider à combattre le stress.

Sortir à l’extérieur de son univers : faire une promenade en campagne, à la mer… au calme ou pas (aller faire du shopping) peut aider également à cerner d’où vient le problème du stress et cela aidera à  l’aborder différemment.

 *LA DÉPRESSION

Parler de son ressenti, des peurs, des craintes qu’engendre la maladie                                                   peut apaiser le patient

Le stress peut conduire à la dépression. La dépression, parfois appelée dépression nerveuse, est un trouble de l’humeur.

La dépression : est une véritable maladie présente sous forme de périodes dépressives (plus ou moins longues voire à vie). Elle se caractérise par une grande tristesse, un sentiment de désespoir, une perte de motivation ou l’impression de ne pas avoir de valeur en tant qu’individu. La personne atteinte par la dépression a du mal à se projeter dans l’avenir. La dépression affecte l’humeur, les pensées et le comportement, mais aussi les fonctions organiques. Ce qui explique qu’une personne qui souffre de dépression soit, entre autres, plus vulnérable aux rhumes et aux autres infections son système immunitaire étant affaibli.

La dépression se soigne et se guérit. Des antidépresseurs peuvent vous être prescrits pour vous guérir. Ces médicaments sont plus efficaces si vous suivez en même temps une psychothérapie. Cependant ils ne guérissent pas comme l’on supprime un mal de tête avec une « aspirine ». Le cheminement vers la guérison est long mais efficace. L’entourage est un complément indispensable à la réussite du traitement que ce soit la famille ou les amis…

Se donner des buts, s’ouvrir aux autres entreprendre une activité sportive ou artistique vous aideront également.

Un animal de compagnie peut vous aider parfois
dans la solitude de la maladie

Attention !

Vous pouvez vous sortir de la dépression.

Seulement si vous vous entourez de personnes compétentes tels que votre médecin, votre neurologue ou encore un psychologue

La dépression c’est important, c’est grave,

mais, ça se soigne correctement.

Parlez- en, confiez vous, n’ hésitez plus.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *